Au menu : premières mondiales, création et découvertes !

« Fall » de Victor Hugo Pontes

Un « Temps d’aimer » qui ouvre avec Cendrillon et se termine sur Coppélia  est-il forcément un événement pour balletomanes? A Biarritz, c’est l’exact contraire. Difficile de trouver plus éclectique dans le paysage festivalier.

Pages

Qu’est-ce qu’une image de danse, et une image de danse réussie ? Que montre-t-on ?

Il vous reste une petite quinzaine de jours pour aller admirer les magnifiques photos de danse de cette exposition

Jean Babilée est mort à 7 heures du matin, jeudi 30 janvier, à quatre jours de son 91e anniversaire.

Pages

La chorégraphe américaine accompagne dix-sept danseurs, ainsi que les spectateurs, à la surface d'un océan de possibilités.

Une soirée réunissant une création de Justin Peck et une entrée au répertoire de George Balanchine.

Une création superbe d’Emanuel Gat, chorégraphe associé à Montpellier Danse et soutenu par la Fondation BNP-Paribas.

Les créations de Jacopo Godani et Christian Rizzo permettent une réflexion sur la nature de la danse… à l’avantage du second.

Pages

Au final, avez-vous des regrets ? À un moment à Tours, je me suis dit que je n’avais pas l’outil adéquat pour l’écriture

Ne pensez-vous pas que, si ce style disparaît, c’est également parce que les grands maîtres qui pouvaient l’enseigner ont, pour la plupart, disparu ?

Pages

Durant une semaine, le CNDC d’Angers dirigé par Robert Swinston a honoré le solo en invitant dix artistes de renom.

Le chorégraphe canadien crée une suite de formes courtes, d’une douceur poétique infinie.

Magnifique et émouvant duo sur l’état d’agitation avant la migration interprété par Sylvain Prunenec et Tatiana Julien.

Pages

Pourquoi chorégraphiez-vous ? Sidi : J’aime la chorégraphie pour le rituel qu’elle suscite et qui consiste à se mettre tous ensemble pour voir un spectacle.

Pages

Durant une semaine, le CNDC d’Angers dirigé par Robert Swinston a honoré le solo en invitant dix artistes de renom.

Le chorégraphe canadien crée une suite de formes courtes, d’une douceur poétique infinie.

Magnifique et émouvant duo sur l’état d’agitation avant la migration interprété par Sylvain Prunenec et Tatiana Julien.

Pages

Les Hivernales d'Avignon sont menacées, du fait de la vente de leur lieu de travail et d'accueil des compagnies.

Un ballet mythique, dont l’un des acteurs déterminants n'est autre qu'un tapis de danse...

Pages

Un « Temps d’aimer » qui ouvre avec Cendrillon et se termine sur Coppélia  est-il forcément un événement pour balletomanes? A Biarritz, c’est l’exact contraire. Difficile de trouver plus éclectique dans le paysage festivalier.

Pages