Pas besoin d’être balletomane pour se laisser emporter par le charme du Ballet National de Cuba et son Don Quichotte, à la Salle Pleyel.

Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin transcendent la première série des Sujets à vif. Une formule qui fête ses vingt ans ...

15 danseurs étoiles et solistes du monde entier ainsi que le Centre International de danse de Rosella Hightower ont rendu hommage à Maïa Plissetskaïa.

Au Festival de Marseille, la nouvelle création du chorégraphe sud-africain surprend par sa liberté et sa maturité.

Fluante comme une pensée libre, What do you think ? exhale une fraîcheur de grande maturité, que voudrait épargner l'âge.

Après OCD Love l’année dernière, Love Chapter 2 consacre un nouveau phénomène de la danse israélienne : Sharon Eyal.

Examen d'excellence des apports spirituels de cultures traditionnelles ; tenté par la canonisation.

Le chorégraphe brésilien opère une puissante visitation de la danse butô, mais comme en retrait de son propre propos.

Pages

Pas besoin d’être balletomane pour se laisser emporter par le charme du Ballet National de Cuba et son Don Quichotte, à la Salle Pleyel.

Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin transcendent la première série des Sujets à vif. Une formule qui fête ses vingt ans ...

15 danseurs étoiles et solistes du monde entier ainsi que le Centre International de danse de Rosella Hightower ont rendu hommage à Maïa Plissetskaïa.

Au Festival de Marseille, la nouvelle création du chorégraphe sud-africain surprend par sa liberté et sa maturité.

Fluante comme une pensée libre, What do you think ? exhale une fraîcheur de grande maturité, que voudrait épargner l'âge.

Après OCD Love l’année dernière, Love Chapter 2 consacre un nouveau phénomène de la danse israélienne : Sharon Eyal.

Examen d'excellence des apports spirituels de cultures traditionnelles ; tenté par la canonisation.

Le chorégraphe brésilien opère une puissante visitation de la danse butô, mais comme en retrait de son propre propos.

Pages