Créez votre propre version de Rosas danst Rosas avec les tutos d'Anne Teresa De Keersmaeker !

Connaissez-vous l’ERDD ?

Un « Temps d’aimer » qui ouvre avec Cendrillon et se termine sur Coppélia  est-il forcément un événement pour balletomanes? A Biarritz, c’est l’exact contraire. Difficile de trouver plus éclectique dans le paysage festivalier.

Pages

A La Villette, une adaptation très combative du Mahabharata, où Akram Kahn rend hommage aux femmes.

Ariane Mnouchkine met en scène un théâtre dansé tamoul très peu connu : Le Teru koothu, cousin du Kathakali. 

Une création sur la lenteur qui annonce les prémices de la folie.

Une très belle soirée à l'Opéra de Paris programmée de façon improvisée autour du grand chorégraphe tchèque.

Pages

La Québécoise aborde une fois de plus les zones intimes et douloureuses de la féminité, par un solo hors norme.

Ouverture de saison pour le Ballet de l’Opéra du Rhin avec un programme consacré aux « Grands chorégraphes européens ».

Toujours magistral, Boris Charmatz mène l'impressionnant chaos savant de ses 10000 gestes au bord d'une démonstration de force.

Pages

Qu’est-ce que la danse a changé (provoqué) dans votre vie ? Elle n’a rien changé ni provoqué : elle a toujours été là, plus ancienne que la vie, plus vivante qu’elle.

Pages

La Québécoise aborde une fois de plus les zones intimes et douloureuses de la féminité, par un solo hors norme.

Ouverture de saison pour le Ballet de l’Opéra du Rhin avec un programme consacré aux « Grands chorégraphes européens ».

Toujours magistral, Boris Charmatz mène l'impressionnant chaos savant de ses 10000 gestes au bord d'une démonstration de force.

Pages

Pedro Pauwels dédie trois jours à la photographie de danse  du 3 au 6 juin 2015.

Le Bolchoï annonce sa prochaine saison de ballets donnés en simultané dans le monde entier dans les cinémas Pathé avec cette belle bande-annonce....

Pages

Un « Temps d’aimer » qui ouvre avec Cendrillon et se termine sur Coppélia  est-il forcément un événement pour balletomanes? A Biarritz, c’est l’exact contraire. Difficile de trouver plus éclectique dans le paysage festivalier.

Pages