Le Théâtre de la Bastille avait réuni, en une soirée, les nouvelles créations de Daniel Linehan et Loïc Touzé. 

Avec Les Bonnes de Jean Genet, la chorégraphe livre sa première mise en scène de théâtre.

Pour sa dixième édition, le concours chorégraphique (Re)connaissance a changé de nom, de logo et de périodicité.

Une pièce poignante et une œuvre éblouissante en clôture du Festival Instances.

Après son formidable solo Cellule, la krumpeuse et chorégraphe Nach explore de nouvelles énergies puisées dans la culture japonaise.

Under the flesh et Time takes the time time takes, deux pièces qui font vibrer.

La création d’Olivier Dubois pour le ballet de Nancy-Lorraine possède toutes les qualités de l’œuvre du chorégraphe.

Mellina Boubetra fait partie de cette jeune génération qui renouvelle les codes et les chorégraphies hip-hop avec talent.

Pages

Le Théâtre de la Bastille avait réuni, en une soirée, les nouvelles créations de Daniel Linehan et Loïc Touzé. 

Avec Les Bonnes de Jean Genet, la chorégraphe livre sa première mise en scène de théâtre.

Pour sa dixième édition, le concours chorégraphique (Re)connaissance a changé de nom, de logo et de périodicité.

Une pièce poignante et une œuvre éblouissante en clôture du Festival Instances.

Après son formidable solo Cellule, la krumpeuse et chorégraphe Nach explore de nouvelles énergies puisées dans la culture japonaise.

Under the flesh et Time takes the time time takes, deux pièces qui font vibrer.

La création d’Olivier Dubois pour le ballet de Nancy-Lorraine possède toutes les qualités de l’œuvre du chorégraphe.

Mellina Boubetra fait partie de cette jeune génération qui renouvelle les codes et les chorégraphies hip-hop avec talent.

Pages