Un mois de programmation très fureteuse, mettant en exergue des figures fort diverses de l'interprète en danse.

Imed Jeema et Saïdo Lehlouh au Printemps de la danse arabe

Cela fait longtemps que Tania Carvalho n’arbore plus son crâne rasé de punkette de l’époque où elle fonda Bomba Suicida.

Certainement l’événement le plus exceptionnel en matière de DVD, la sortie de Merce Cunningham Dance Company Park Avenue

Cendrillon est une vieille histoire que l’on connaît grâce à Charles Perrault et aux frères Grimm, mais il y en aurait eu une centaine de versions.

La question qui est posée est celle du regard sur l’autre, et c’est le regard de la performeuse qui y répond. L’autre, c’est la femme

Pages

Cela fait longtemps que Tania Carvalho n’arbore plus son crâne rasé de punkette de l’époque où elle fonda Bomba Suicida.

Certainement l’événement le plus exceptionnel en matière de DVD, la sortie de Merce Cunningham Dance Company Park Avenue

Cendrillon est une vieille histoire que l’on connaît grâce à Charles Perrault et aux frères Grimm, mais il y en aurait eu une centaine de versions.

La question qui est posée est celle du regard sur l’autre, et c’est le regard de la performeuse qui y répond. L’autre, c’est la femme

Pages

Cela fait longtemps que Tania Carvalho n’arbore plus son crâne rasé de punkette de l’époque où elle fonda Bomba Suicida.

Certainement l’événement le plus exceptionnel en matière de DVD, la sortie de Merce Cunningham Dance Company Park Avenue

Cendrillon est une vieille histoire que l’on connaît grâce à Charles Perrault et aux frères Grimm, mais il y en aurait eu une centaine de versions.

La question qui est posée est celle du regard sur l’autre, et c’est le regard de la performeuse qui y répond. L’autre, c’est la femme

Pages

Cela fait longtemps que Tania Carvalho n’arbore plus son crâne rasé de punkette de l’époque où elle fonda Bomba Suicida.

Certainement l’événement le plus exceptionnel en matière de DVD, la sortie de Merce Cunningham Dance Company Park Avenue

Cendrillon est une vieille histoire que l’on connaît grâce à Charles Perrault et aux frères Grimm, mais il y en aurait eu une centaine de versions.

La question qui est posée est celle du regard sur l’autre, et c’est le regard de la performeuse qui y répond. L’autre, c’est la femme

Pages