« JOB » de Lucie Augeai et David Gernez

Avec JOB, Lucie Augeai et David Gernez affichent leur maturité, dans une réflexion lucide et amusante sur le métier de danseur. Leur production la plus ambitionnée à ce jour, pièce d’une heure pour sept interprètes, créée aux Hivernales 2016, est une réussite.


Les danseurs sont des gens comme les autres, ou presque. Chaque métier impose son univers, ses gestes, ses défis, ses pressions, ses déformations, ses maladies... Lucie Augeai et David Gernez ne parlent pas du métier d’agriculteur ou de trader, mais de ce qu’ils connaissent. Et ils savent aujourd’hui d’autant plus de choses sur le vécu des danseurs dans leur ensemble, qu’ils ont étudié le fameux livre-enquête de Pierre-Emmanuel Sorignet (1). Le danseur et sociologue qui a accompagné la création de JOB sans imposer ses propres méthodes de travail.   


Mais alors, qu’est-ce qui distingue les danseurs des autres convives ? Par exemple, nous disent Lucie et David, le fait de ne jamais rester très longtemps dans les mêmes habits. Et c’est ce qu’ils mettent sur le plateau, en jouant avec autant de vêtements que possibles. Déjà, les dégagements latéraux abritent une véritable exposition de costumes, et les sept interprètes ne se privent pas du plaisir de les porter les uns après les autres.

Au début cependant, ils enlèvent, t-shirt après t-shirt, car chacun en porte autant qu’un oignon a de peaux. Sans oublier les pantalons. Et bientôt le sol blanc est parsemé de taches de couleur, et les vêtements volent de main en main. Mais ce qui pourrait créer un certain chaos est parfaitement organisé, selon des principes géométriques simples, et sans jamais perdre son esprit ludique.

L’intelligence du couple de chorégraphes est d’entrer en la matière de l’enquête sociologique de Sorignet par les aspects les plus immédiatement liés à la pratique et au corps : Les vêtements, l’épuisement, les blessures, le massage... Rien ne trouble la joie d’être ensemble, le plaisir de danser, l’autodérision. Danser, c’est tellement plus qu’un job, et c’est ce que JOB tient à nous dire, avec énormément de fraîcheur, de sensualité, d’exubérance, d’humour, et surtout une belle présence de chaque personnalité. Du titre de l’ouvrage de Sorignet, c’est surtout le volet « vocation » qu’ils retiennent.

Pour Adéquate Compagnie, fondée par Augeais et Gernez, l‘enjeu était de taille. Après des débuts prometteurs en duo, ils sont entrés dans la phase où il faut confirmer la capacité à revendiquer une place de choix dans le paysage chorégraphique. C’est réussi. Good job !

Thomas Hahn

JOB
Par Lucie Augeai/David Gernez
Interprétation : Lucie Augeai, Alexandre Blondel, Smaïn Boucetta, David Gernez, Claire Lavernhe, Jean Magnard, Marie Rual
Création musicale : Anthony Rouchier
Costumes : Gwendoline Grandjean
Regard sociologique : Pierre-Emmanuel Sorignet

www.adequatecie.com

Création : le 13 février 2016, Avignon, Théâtre des Hivernales, 38e édition des Hivernales
Tournée :
10 et 11 mars – 3T Théâtres de Châtellerault (86)
7 avril – Scènes de Territoire, Bressuire (79)

(1)    Danser  - enquête dans les coulisses d’une vocation. Editions La Découverte, 2010
 

Catégories: 

Add new comment