Concours DIALOGUES J-3

Dans cette série d’interviews, nous présentons les cinq compagnies sélectionnées pour participer à la première édition du concours DIALOGUES, initié par Mourad Merzouki, avec le mécénat de la Caisse des Dépôts et en partenariat avec Pôle en Scènes.

Emilie Joneau et Clémence Juglet ont créé ensemble la Oups Dance Company. Pardon ! est leur première production, un duo danse-contorsion-humour, déjà primé en concours jeunes compagnies.  

Danser Canal Historique : Qu’est-ce qui vous a lancé dans la création chorégraphique ? 

Emilie Joneau et Clémence Juglet : Nous voulons créer des messages et faire passer des émotions. Nous nous sommes rencontrées lors d’un concours en Belgique où nous étions toutes les deux interprètes. Nous avons constaté que nous complétions bien et c’est la découverte de cette complicité qui nous a donné envie de créer ensemble autour de la question de l’acceptation de soi, justement parce qu’on nous a si souvent dit que nous n’étions pas assez ceci ou cela...

DCH : Comment définissez-vous votre univers artistique ? 

Emilie Joneau et Clémence Juglet : Nous nous sommes formées, chacune de son côté, dans des écoles de danse professionnelles à Paris, et en stages, entre autres à la Batsheva, mais aussi en autodidactes. La pratique de la contorsion a été pour nous un moyen de repousser nos limites. Au résultat, notre style sort des codes de la danse contemporaine et il est difficile de le catégoriser car il unit la danse contemporaine, l’électro, la contorsion et la danse-théâtre. Et nous aimons la caricature, l’humour. Nos créations se construisent à partir d’improvisations autour d’une idée, d’un message et de la musique. 

DCH : Que représente l’idée d’inter/pluridisciplinarité (qui est mise en avant pour ce concours) dans votre travail ? 

Emilie Joneau et Clémence Juglet : Notre travail est transdisciplinaire dans les sens où nous aimons se faire croiser la danse, le théâtre et la contorsion, mais sans y aller en assemblant des éléments apportés des disciplines respectives. Nous créons à partir du mélange qui s’est fait en nous. Nous aimons aussi réunir les musiques électro, classique, expérimentale et autres, et nous créons notre propre musique qui intègre nos rires. 

DCH : Que représente le spectacle que vous présentez au concours dans votre parcours artistique ? 

Emilie Joneau et Clémence Juglet : Nous avons eu envie de faire cette création à partir de nos expériences de vie. Nous avons structuré notre compagnie suite au concours Les Synodales, où nous avons reçu le 2prix du jury et le prix du public. Mais comme nous ne pouvons diffuser notre spectacle à cause des mesures sanitaires, nous préparons déjà notre deuxième pièce, autour de l’absurdité de notre monde. Nous sommes par ailleurs également membres de la compagnie ElectroStreet, ayant beaucoup pratiqué cette danse en boîte de nuit. 

Propos recueillis par Thomas Hahn

Oups Dance Company est l’une des cinq compagnies sélectionnées pour participer à la 1ère édition du concours DIALOGUES initié par Mourad Merzouki 

Le 23 janvier 2021 à Bron, Pôle en scènes

Uniquement sur facebook- A suivre gratuitement en direct sur Facebook Live ou sur You tube à 19h30

Dialogues-Concours Chorégraphique 

Lire notre article : Concours Dialogues

Catégories: 

Add new comment