Rachid Ouramdane à la tête de Chaillot

La nomination du chorégraphe Rachid Ouramdane à la direction de Chaillot - Théâtre national de la danse a été annoncée ce vendredi 12 février par le ministère de la Culture. A 50 ans, l’actuel co-directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble succède donc à Didier Deschamps.

A cette occasion, nous publions la lettre que ce dernier adresse à son successeur.

«J’adresse mes félicitations et la bienvenue à Rachid Ouramdane qui vient d’être nommé à la direction de Chaillot-Théâtre national de la Danse. Le 5 avril 2021, au terme de mon troisième mandat, je quitterai mes fonctions avec une très grande émotion. Je suis particulièrement heureux de l’arrivée d’un artiste talentueux et généreux, porteur de valeurs humanistes inscrites depuis son  origine dans l’histoire de Chaillot.

Nommé en 2011 sur proposition du ministre de la culture Frédéric Mitterand j’ai pris avec un enthousiasme jamais démenti le relais de Dominique Hervieu afin de poursuivre et amplifier les missions confiées à cette remarquable institution au service de la création chorégraphique dans la pluralité de ses  formes et de ses  expressions en poursuivant l’objectif essentiel d’élargir et renouveler sans cesse ses  publics.

J’aurai eu le bonheur de travailler au sein  d’équipes professionnelles, particulièrement compétentes, investies et attachées aux  valeurs historiques » de liberté d’expression,d’exigence artistique et de partage avec le plus  grand nombre. Je les salue et remercie chaleureusement.

Je veux dire  toute mon admiration et ma gratitude à toutes et tous les artistes qui ont pendant toutes ces  belles années nourri les publics d’émotions et de beauté.

Je salue avec le même élan les publics si nombreux qui ont accordé leur confiance à Chaillot dont la qualité d’accueil fait, je crois, l’une  de ses  marques essentielles.

Je remercie également l’ensemble des  mécènes qui auront contribué à financer l’activité artistique ; le financement public couvrant les dépenses du  théâtre pour son  ordre de marche et dont le niveau de base de sa dotation sera resté identique depuis plus  de dix ans.

Outre les programmations et les résidences aux  multiples couleurs reflétant l’actualité de la création chorégraphique nationale et internationale, Chaillot aura mis en œuvre de nombreux chantiers visant à l’amélioration, la sécurité et l’accessibilité du bâtiment avec notamment la recréation de la salle  Gémier et le lancement désormais engagé de la rénovation de la salle  Vilar. Chaillot aura aussi procédé à nombre de réformes organisationnelles. Sur le plan sociétal Chaillot aura poursuivi une politique volontariste notamment dans les domaines de l’égalité et de la parité homme femme, de la diversité et de l’environnement et dans la lutte contre toutes les formes de discriminations.

Enfin,  Chaillot sera devenu en 2016 le premier et seul Théâtre consacré à l’Art Chorégraphique parmi les cinq  Théâtres nationaux ; décision confirmée fin 2020 par la modification de ses  statuts.

Comme toutes les institutions artistiques et culturelles, Chaillot et sa prochaine direction aura à participer à la réflexion sur les défis d’une époque frappée par d’incessantes menaces d’obscurantismes, sur les enjeux environnementaux ainsi que ceux liés aux  nouveaux usages numériques. Les nouvelles technologies sont certes sources de création et de démocratisation, mais elles  présentent aussi un risque d’uniformisation et d’instrumentalisation régressive.

Le 6 avril 2021, en pleine saison très empêchée et au cœur d’une nouvelle étape de la crise  sanitaire, Rachid Ouramdane assumera désormais le futur et le quotidien de Chaillot.

Je lui renouvelle mes vœux  de réussite pour cette mission magnifique. Que  vive la danse,toutes les danses !»

Didier Deschamps
Président-Directeur de Chaillot-Théâtre national de la danse

Catégories: 

Add new comment