La Fondation BNP Paribas nomme sa nouvelle directrice

Mercredi 30 juin 2021, à 11h30, la conférence de presse de Montpellier Danse, comme depuis le début du festival, se déroulait dans un contexte un peu différent aux anciennes habitudes : non plus le petit jardin dont les journalistes aimaient l'intimité, mais sous les gradins du Théâtre de l'Agora… Plus impersonnel, mais l'époque de prescription sanitaire ne favorise guère la poésie… 

Et cette conférence revêtait une certaine importance. A l'occasion de la présentation d'Ineffable, la nouvelle création de Jann Gallois, l'une des plus brillantes protégées de la Fondation BNP Paribas, Jean-Jacques Goron qui dirigeait depuis 2015 cette institution une des très rares mécènes de la danse du cirque et du jazz en France– part en retraite et transmet le flambeau à Isabelle Giordano. 

Le changement est d'importance, d'abord parce qu'il clôt un cycle. Jean-Jacques Goron était Délégué Général adjoint au côté de Martine Tridde depuis 1995, avant de lui succéder à ce poste. C'est donc la période des fondateurs qui s'achève. Journaliste et animatrice radio-télé, Isabelle Giordano n'appartient pas au sérail de la danse mais plutôt au monde du cinéma. Elle fut en effet directrice d'UniFrance et, pendant près de quinze ans, journaliste-présentatrice du « Journal du cinéma » sur Canal Plus. Quand on lui demande si elle va introduire du cinéma dans les activités de la Fondation, sa réponse est pourtant sans ambiguïté : « Pas du tout !D'ailleurs la BNP Paribas est déjà liée au cinéma, mais comme partenaire et cela n'a rien à voir avec la Fondation qui a une activité de mécénat. Nous allons rester dans les champs d'activité et comme un fondsqui aide les jeunes talents dans ces domaines. » 

Le rôle dévolu à la nouvelle directrice est assez clair : Isabelle Giordano doit apporter au « mécénat du Groupe et à la Fondation sa connaissance des sujets sociaux et culturels, son expérience de l’international et des engagements associatifs » comme l'a déclaré Michel Pébereau, Président d’honneur de BNP Paribas et Président de la Fondation BNP Paribas dans le communiqué qui annonçait cette nomination à la fin de l'année 2020. Ex-présidente du Comité stratégique du Pass Culture de juillet 2019 jusqu'à cette nomination, Isabelle Giordano voudrait « ouvrir un ou deux nouveaux programmes qui concernent l'accès à la culture » et précise « oui, j'assume une politique de la demande culturelle et l'on doit vraiment s'interroger pourquoi si peu de Français vont vers la culture ». Ces nouveaux programmes devraient bénéficier de financements nouveaux et donc ne devraient pas avoir d'impact sur les activités actuelles qui, dans le domaine culturel représentent 6,94 millions d'euros pour 2020. Mais tout ceci ne sera précisé qu'à l'automne. 

Pour le moment, la nouvelle directrice, dans le contexte particulièrement bienveillant d'un festival qui est un partenaire historique de la Fondation et qui va, à l'instar d'autres partenaires historiques comme La Maison de la danse ou Chaillot -Théâtre national de la Danse, le rester selon les déclarations des uns et des autres, la nouvelle directrice découvre les us et coutumes de la tribu des chorégraphes, danseurs et circassiens avec laquelle elle va dorénavant partager son temps l'autre grande orientation de la Fondation étant le jazzdans un climat moins poétique et plus rude, plus prudent et contrôlé, comme le dessous des gradins du théâtre de l'Agora… L'époque veut cela.

Philippe Verrièle

Catégories: 

Add new comment