La 6ème édition des Nuits Flamencas d’Aubagne

Trois jours, et surtout trois nuits, à l’esprit flamenco et jazz pour faire vibrer Aubagne d’un duende sans frontières. 

Pour évoquer Les Nuits Flamencas d’Aubagne, il faut d’abord parler de leur directeur artistique, le compositeur et guitariste Juan Carmona qui rencontra la musique, la guitare et le flamenco pendant son enfance, à Lyon. Ensuite, il part se rapprocher des racines du flamenco, à Jerez de la Frontera. Puis il revient  dans le sud de la France, l’équivalent de l’Andalousie en quelque sorte, s’installe à Aubagne, crée sa musique, et les Nuits Flamencas. D’abord en mode nomade, entre Châteauvallon, Cannes et Paris. Et depuis 2015 à Aubagne, sauf bien sûr en 2020, en raison de la pandémie. L’édition 2021 est donc la 6ème, au lieu d’être la 7ème, et d’autant plus attendue ! 

Du flamenco et du jazz

Depuis le début, dans l’esprit d’un festival se donnant pour mission de faire connaître la culture flamenca au plus grand nombre, les spectacles sont (presque tous) gratuits. Juan Carmona étant musicien, Les Nuits Flamencas tisse des liens intenses avec le festival Marseille jazz des cinq continents, dans cet esprit de dialogue qui est à l’origine des Nuits Flamencas, grâce au vécu multiculturel de Juan Carmona, entre la Provence et l’Andalousie, sans oublier qu’il est issu d’une famille longtemps implantée en Afrique du nord. Aussi fusionne-t-il la musique flamenca avec le jazz et avec le chaâbi en partageant sa passion et la scène avec Ptit Moh, virtuose de la mandole algérienne, innovation qui ne fait que retracer les croisements culturels historiques autour du bassin méditerranéen. 

Juan Carmona et José Maya

La rencontre entre musique et danse coule de source en terre flamenca. Aux Nuits Flamencas d’Aubagne, la danse est donc naturellement une invitée de choix, d’autant plus que Juan Carmona présente cette année un nouveau spectacle et un nouvel album de rencontres musicales à travers le monde oriental, avec des références comme Ibrahim Maalouf, Wissam Joubran et autres Istanbul Strings. En présentant ce nouveau trésor aux Nuits Flamencas, il retrouvera un danseur non moins illustre : José Maya, virtuose en sa tradition et ouvert à d’autres univers, vedette mondiale depuis ses collaborations avec Toni Gatlif, Beyoncé, Björk, Tomatito et autres Israel Galvan. Avec Juan Carmona, il avait déjà partagé le plateau à Aubagne en 2018, pour Sinfonia Flamenca (avec orchestre symphonique). 

Jorge Pardo et Karen Lugo

L’autre soirée musique-danse a de quoi surprendre, nous révélant que, contrairement à ce qu’on pense globalement, un grand compositeur flamenca n’est pas automatiquement un guitariste. Jorge Pardo, référence autant dans le flamenco que dans le jazz fusion, fait partie des grands flûtistes et saxophonistes de ce monde et en même temps, du monde du flamenco. 

Ayant travaillé avec Chick Corea et Paco de Lucia, Pardo cultive un style des plus éclectiques qui trouvera du répondant en danse avec Karen Lugo, autant actrice que danseuse, telle une Carmen ultra-contemporaine. On a aussi vu cette chorégraphe iconoclaste, par ailleurs d’origine mexicaine, dans un film de Carlos Saura : Flamenco Flamenco

Carlos Saura et Antonio Gades

Logiquement, on se dirige ainsi vers le grand bouquet final, l’œuvre mythique de Carlos Saura et Antonio Gades, présentée aux Nuits Flamencas sur scène et à l’écran. Il est bien sûr question de Carmen. Seize danseurs, trois chanteurs et deux musiciens font vivre l’oeuvre la plus emblématique du flamenco du XX siècle, sur l’esplanade De Gaulle. Et l’entrée est libre. On verra ainsi la Compagnie Antonio Gades dans sa plénitude actuelle interpréter l’hymne à la liberté que les interprètes ne dansent pas, mais vivent. 

Le soir même (celui du 3 juillet), on pourra même, avant la représentation de Carmen, faire un saut au cinéma Le Pagnol, pour voir le film, non moins célèbre, tourné en 1983. Il faut y aller, d’autant plus que la projection est suivie d’une rencontre et d’un débat avec Eugenia Eiriz, la veuve d’Antonio Gades et directrice générale de la fondation Gades qui parlera des coulisses du tournage. Un moment clé pour les aficionados !

Thomas Hahn

Les Nuits Flamencas d’Aubagne 2021 – 6 ème édition

Du 1er au 3 juillet 2021, centre-ville d’Aubagne

Voir la programmation complète 

Catégories: 

Add new comment