« L’autre » de Sylvain Groud

Au Colisée de Roubaix, cette pièce intimiste évoque l’amour fou d’un couple.

Avec L’autre, l’ambition de Sylvain Groud est de dessiner le manque de celle ou de celui qu’on aime dès qu’elle ou il est absent. 

En conviant l’extraordinaire pianiste Vanessa Wagner à interpréter en direct les différents stades de l’amour d’un couple, il crée une chorégraphie complexe qui se déploie entre duos et solos. 

Effectivement, rien n’est jamais très facile avec Sylvain Groud, car formuler l’empreinte de l’être aimé absent s’avère d’une rare difficulté. Ainsi, Lauriane Madelaine ou Julien Raso danse seul dans une chorégraphie écrite pour deux. C'est-à-dire que les bras, les pas, le regard, le toucher démontrent, par le manque du ou de la partenaire, la révélation de l’importance de l’autre. Des tours et des enveloppements, seul, le rapport du couple, seul…, le souvenir d’un geste tendre, d’une odeur, tout cela est parfaitement exprimé par les excellents danseurs. 

Imaginons une valse ou un tango sans partenaire. C’est exactement l’image de la danse conçue par Sylvain Groud dans les solos. Lorsque, enfin, les amoureux se retrouvent, c'est dans un délicieux et sensuel pas de deux qui reprend toute la chorégraphie des esseulés. Ils se sourient, s’éloignent et se rapprochent avec un évident bonheur, retrouvent leur complicité dans des mouvements très fluides, ronds et liés, et osent des pas plus difficiles tant la confiance en l’autre est totale. Une union parfaite ! 

La présence de Vanessa Wagner s’inscrit comme un chef d’orchestre. Sa délicatesse, ses respirations et sa puissante interprétation apportent une note vibrante à cette création. Parfois, elle happe le regard tant elle vit intensément cette histoire d’amour. Finalement, L’autre ressemble plus à un trio qu’à un duo.

Une pièce sensible, pleine de charme, qui fait référence au vers de Lamartine, tiré de son poème L’Isolement , « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ».

Galerie photo © Frédéric Iovino

Lors de la soirée, Philippe Verrièle a présenté son livre sur Sylvain Groud (éditions Riveneuve) dans la collection L’univers d’un chorégraphe. Avec en sous titre, Un ostéopathe social, il signe un ouvrage très complet et fort intéressant sur le parcours du chorégraphe avec des témoignages, articles de presse et une longue et passionnante interview par Ivan Jimenez. Á découvrir absolument pour comprendre les enjeux et l’amour de la danse de Sylvain Groud, danseur, chorégraphe et directeur du Ballet du Nord. 

Sophie Lesort

Spectacle vu au Colisée de Roubaix le 9 novembre 2021
Chorégraphie : Sylvain Groud
Interprétation musique : Vanessa Wagner
Interprétation danse : Lauriane Madelaine, Julien Raso
Lumière : Michaël Dez
Costumes : Chrystel Zingiro

https://www.balletdunord.fr/

Catégories: 

Add new comment