Fattoumi-Lamoureux et « La Part des Femmes »

Une présentation performative du livre d’Anne Pellus sur les FatLam à Chaillot, du 7 au 8 octobre. 

Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, un couple chorégraphique engagé ? Politique ? Féministe ? Anne Pellus, docteure en arts du spectacle et Maîtresse de conférence en danse à l’Université de Toulouse Jean Jaurès, a enquêté sur La Part des Femmes  dans l’œuvre des FatLam. Elle vient de publier cet ouvrage aux Nouvelles Editions Place et une présentation performative aura lieu à Chaillot Théâtre National de la Danse les 7 et 8 octobre. 

Ce n’est pas l’œuvre entier des actuels directeurs du CCN de Belfort-Franche Comté qui est ici le sujet de l’analyse, mais une sélection, certes partiale mais très pertinente. Les quatre pièces en question – Manta, Lost in Burqa, Masculines, Bnett Wasla  – abordent poétiquement les questions autour de la place des femmes dans les sociétés des deux côtés de la Méditerranée. 

Cet ouvrage est donc aussi l’occasion de jeter un coup d’œil sur la situation de la danse en Tunisie et les liens culturels qu’Héla Fattoumi entretient avec son pays d’origine. A Belfort, ces liens s’élargissent aujourd’hui au continent africain entier avec le spectacle Akzak  [lire notre critique], car la voie féminine n’est pas exclusive dans leurs créations. Par contre, les années de création des pièces dédiées à la féminité –  2009 (Manta), 2011 (Lost in Burqa), 2013 (Masculines), 2018 (Bnett Wasla) – montre qu’il y a eu une période où cette question était particulièrement présente dans les préoccupations artistiques du couple. 

Ce que confirme l’autrice en constatant : « Entre 2009 et 2013, cette évolution vers un engagement explicite ne fait que s’accentuer ; elle se traduit par la création de deux autres pièces dont l’intention féministe est clairement revendiquée… ». Dans son analyse de cet engagement, de la place sociétale de la femme aux questions de sa sexualité, Anne Pellus croise son propre regard avec les pensées d’historiens, de philosophes et chercheuses. 

Ajoutons que ce livre est généreusement et magnifiquement illustré (et ce en grande partie par les photos de Laurent Philippe) et qu’il sera possible, à la sortie de la présentation à Chaillot, de se le faire signer et d’en discuter avec les deux chorégraphes. 

Thomas Hahn

LA PART DES FEMMES, Une traversée chorégraphique (Performance)

Jeudi 7 et vendredi 8 octobre, à 15h et à 19h , Chaillot, Sous-Foyer

https://theatre-chaillot.fr/fr/saison-2021-2022/part-femmes-traversee-choregraphique-performance

 

Anne Pellus, La part des femmes, Collection : Vie des oeuvres

160 pages , Format : 17 x 22,5 cm, janvier 2021, 22 €

https://www.nouvelleseditionsplace.com/produit/de-la-part-des-femmes

 

Catégories: 

Add new comment