« Époque » de Volmir Cordeiro et Marcela Santander Corvalán

Composées par l’extase, la jouissance, la subversion, la lascivité, l’effroi, l’extravagance ou la joie, les danses traversées par Volmir Cordeiro et Marcela Santander Corvalán, artiste associée au Quartz, forment cette Époque, étonnante, qui s’appuie sur des chorégraphies grotesques allemandes, notamment celles de Valeska Gert (1892-1978) ou Anita Berber (1899-1928), que bien sûr, ils n’ont jamais vues.

En dehors de toute école, elles inventèrent un catalogue gestuel « décadent » au travers de performances jugées « provocantes » car mettant en scène, assez souvent, une sexualité féminine insolente. Mais, dans Époque, c’est l’imaginaire lié à cette histoire qui est convoqué, avec sa capacité à produire des gestes difformes, pour faire apparaître le déphasage entre les mots, les temps et les sensations.

Et Volmir Cordeiro et Marcela Santander Corvalán sont des danseurs hors-normes grâce à la plasticité de leurs corps et de leurs visages, qui recomposent à chaque instant une autre histoire qui se glisse au détour de l’esquisse d’un geste, d’une grimace, d’un moment de stupéfaction. De ce fait, plus qu’un constat, c’est une réactivation de ces cabarets marginaux à la force peu commune qui s’immisce dans le corps des danseurs pour activer une gestuelle d’aujourd’hui – qui peut encore faire question.

Toute cette traversée du burlesque finit par une évocation des Dzi Croquettes (par le biais d’un documentaire de 2009), une troupe théâtrale de travestis brésiliens des années 70 créé sous le joug de la dictature militaire. Volmir et Marcela irriguent de leur présence cette pièce qui, finalement, parle peut-être aussi de notre Époque

Agnès Izrine

25 février 2015, Festival Dañsfabrik, Brest

À voir à la Ménagerie de verre les 24 et 25 avril dans le cadre d'Étrange Cargo

 

 

 

Catégories: 

Add new comment

Updated mail
« Époque » de Volmir Cordeiro et Marcela Santander Corvalán | dansercanalhistorique

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.