« Intro » de Mellina Boubetra

Mellina Boubetra fait partie de cette jeune génération qui renouvelle les codes et les chorégraphies hip-hop avec talent.

Mellina Boubetra est une jeune chorégraphe à suivre. Sa création, Intro, est extrêmement bien construite, et offre une sorte de concentré de ce que le hip hop peut offrir de nouveau, hors des sentiers battus. Il faut dire que Mellina Boubettra a déjà un parcours de danseuse aguerrie. Après des débuts dans les battles all styles, elle rejoint les compagnies de John Degois et d’Andrew Skeels. Des chorégraphes qui, eux aussi, n’hésitent pas à emprunter à d’autres techniques l’originalité de leur style.

Elle fonde sa compagnie Etra en 2016. Dans Intro, pour « introspection » dit-elle, elle trame un trio en s’entourant  de deux femmes, Lauren Lecrique et Katia Lharaig, deux interprètes pouvant s’exprimer à travers plusieurs styles de danse et qualités de mouvements. Commençant par une sorte de dialogue intime, une sorte de voyage introspectif mais qui se garde bien d’exprimer les affects autrement que par la réalité du seul corps et de la danse, elle crée un hip hop très intériorisé, très incarné aussi.

Galerie photo © Yohan Daher

De ce fait, la frontière entre danse hip hop et contemporaine devient très perméable, si ce n’est que Mellina Boubetra utilise comme « palette » un vocabulaire chorégraphique plutôt hip hop. Le trio joue dès le départ sur les dissemblances dans la façon de prendre un même mouvement. C’est à partir de ces différences qu’elle tisse une forme de « trialogue », jouant du synchronisme et de l’unisson, de l’harmonique et de la désunion. 

Loin de toute émotion affichée, elle enchaîne variations d’intensité, inflexions, tensions et affaissements, sur une cadence toujours identique mais paraissant s’accélérer toujours. Et finalement, c’est bien la personnalité de chacune, qui apparaît dans ces faces à faces, ces corps à corps et ces suspensions du geste.

Mellina Boubetra a reçu le Label Passerelles 2019 avec sa compagnie ETRA pour Intro.Ce label permet de bénéficier d’un accompagnement, entre autres, des CCN de La Rochelle et de Créteil. Créé par Mourad Merzouki et Kader Attou, il soutient et récompense la création émergente. Il comprend un prix de 3000 € décerné par un jury, et permet a à la compagnie choisie d’être programmée dans différents festivals de hip hop. 

En outre, le label Passerelles formalise un réseau de partenaires répondant aux enjeux de détection, d’accompagnement et de diffusion en danse hip hop. Rejoint depuis peu par le Hop Festival de Barcelone et le Summerdance Forever d’Amsterdam, le label bénéficie désormais d’un rayonnement international.

Agnès Izrine

Le 16 novembre 2019, Festival Shake La Rochelle, CCN La Rochelle, Chapelle Fromentin.

A voir le 7 décembre au Théâtre Louis-Aragon de Tremblay en France.

Catégories: 

Add new comment