Mathias Dou

« Slow Torments » de Vincent Lacoste

Au festival ZOA, trois installations vivantes, métaphores de la condition humaine. Solitudes et vanités.

ZOA 2016 : Christina Towle/Djino Alolo Sabin et Vincent Lacoste

Christina Towle/Djino Alolo Sabin et Vincent Lacoste  mettent la danse à l’épreuve des sports et des arts plastiques.

Mathias Dou/Vincent Lacoste : « Les Corps Mous #1 »

Réflexion sur notre rapport à la rigidité et la puissance, ce solo travaille un corps masculin, apparemment sans volonté propre

Subscribe to RSS - Mathias Dou