Suresnes Cités Danse : « Tandem » de John Degois

Une nouvelle pièce danse-théâtre créée par John Degois à Suresnes Cités Danse : Le couple en état d’alerte.

Comme interprète, John Degois est très lié au hip hop. Le B-Boy autodidacte s’est notamment produit dans les spectacles de Sébastien Lefrançois ou Laura Scozzi créés à Suresnes Cités Danse. En tant qu’auteur de ses propres solos (J’ai tout compris mais faut qu’on m’explique) ou pour d’autres interprètes (Amélie Jousseaume et Guillaume Chan Ton dans Tandem), il pratique une danse-théâtre de vive allure au regard sensible et caustique à la fois.

Sa nouvelle création parle d’un couple, jeune et passablement obsédé par son apparence. Un couple banal, dans un appartement quelconque. Un couple sans histoires, si ce n’est ses disputes, ses vanités, ses jeux de séduction et ses maladresses.

Dans une première partie, on nous présente donc ces deux personnes qui règlent leurs comptes ou expriment leur désir, en dansant au sol ou en chargeant leurs gestes du venin que les mots ne peuvent véhiculer, puisqu’il s’agit de théâtre gestuel. Mais au fond, Degois nous tend le miroir, en désignant les archétypes de l’homme et de la femme, dans leurs travers du vivre-ensemble avec le/la bien-aimé(e).

Si on se laisse prendre au jeu, si on finit par s’attacher à leur histoire, c’est justement parce que tout le monde peut se retrouver dans leurs états d’hystérie ou de refus, états de plus en plus violents. En principe, c’est des choses qui arrivent à tout le monde. Mais ici, puisque nous sommes au théâtre, les démons prennent le dessus. L’appartement saccagé, les amants peuvent enfin se tomber dans les bras à nouveau. Du grand cinéma ! Tandem nous émeut parce que ce couple nous ressemble, et que le fonctionnement psychologique de son histoire tire dans le mille.

"Tandem" © Dan Aucante

Mais il faut surtout créditer le grand talent de Degois à orchestrer le crescendo des émotions, à diriger les interprètes dans leur jeu et leurs phrases chorégraphiques, du dramatique au burlesque. Et il faut bien sûr se réjouir de l’énorme talent d’Amélie Jousseaume et Guillaume Chan Ton qui se jettent dans cette bataille amoureuse sans la moindre peur de s’y prendre des bleus, que ce soit au corps ou à l’âme.

Thomas Hahn

Spectacle vu le 22 janvier 2017, création à Suresnes Cités Danse, 25e édition

Chorégraphie John Degois

Avec Amélie Josseaume et Guillaume Chan Ton

Assistant à la chorégraphie et mise en scène Sylvain Décure

Costumes Mélinda Mouslim

Production Garde Robe. Théâtre de Suresnes Jean Vilar. Avec le soutien de Cités danse connexions.Coproduction Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France – La Villette 2016), Maison Daniel Fery – Maison de la musique de Nanterre. Avec le soutien de Cités danse connexions.

Catégories: 

Add new comment