Prix Fédora : les nominés 2019

Cercle européen créé en 2014 par des philanthropes de l’opéra et du ballet, Fedora fédère des donateurs particuliers et des entreprises sur près de vingt pays, mais aussi quatre-vingts institutions membres parmi lesquelles l’Arop (association pour le Rayonnement de l’Opéra national de Paris, dont le directeur Jean-Yves Kaced est par ailleurs secrétaire général de Fedora).

L’organisation sans but lucratif, présidée par Jérôme-François Zieseniss et dirigée par Edilia Gänz, est abritée au Palais Garnier. Depuis 2015, elle décerne chaque année des prix internationaux pour l’opéra, le ballet, et nouveauté en 2019, un prix pour l’éducation artistique, respectivement dotés de 150 000€, 100 000€ et 50 000€.

Le but ?  Favoriser l’innovation et la créativité artistique, tout en encourageant des modèles de financements complémentaire et en développant de nouveaux publics.

Lancé à l’automne dernier par un appel à candidatures, le processus de sélection a d’abord donné lieu en janvier 2019 à l’annonce officielle des dossiers retenus par les deux associations partenaires, Opéra Europa (association professionnelle des maisons d’opéra et des festivals en Europe) et Réséo pour l’Education. Mis en avant sur la plateforme www.fedora-platform.com, dont la création en 2018 a bénéficié du soutien du programme Europa Creative de l’Union Européenne, les trente-six projets présélectionnés ont bénéficié d’une visibilité et d’un rayonnement international qui a permis de procéder au vote du public entre le 5 et 22 février, auquel ont participé plus de 23 000 votants.

Dans le même temps, trois jurys d’experts (pour la catégorie Ballet : Ted Bransen, directeur du Dutch National Ballet, Laurent Hilaire, directeur du Stanislavsky Ballet, Nicolas Le Riche, directeur artistique du Royal Swedish Ballet, Judith Mackrell, journaliste danse au Guardian, Kevin O’Hare, directeur du Royal Ballet, Johannes Öhman, directeur du Staatsballet Berlin et Nicholas Payne, directeur d’Opera Europa) ont eux aussi rendu leur verdict et retenu trois dossiers.

La liste complète des projets nominés - par le public et par les professionnels - a été dévoilée début avril.Pour le ballet, il s’agit de Creatures d’Akram Khan par l’English National Ballet, Invisible Cities de Sidi Larbi Cherkaoui par le Ballet Rambert et Mary me in Bassiani par le collectif (LA) HORDE, qui a également reçu le prix du public. Le trio de trentenaires de (LA) HORDE a décidément le vent en poupe, puisqu’il vient par ailleurs d’être nommé à la tête du Ballet national de Marseille !

Enfin, parmi les dossiers nominés pour le prix de l’Education, figure le projet Touche le ciel/ Danse & New Technologies mené par la Fabrique de la Danse, structure dirigée par la chorégraphe Christine Bastin.

Pour chacun d’entre eux, Fedora prend en charge la réalisation d’une vidéo de présentation ainsi que la mise en place d’une campagne de levée de fonds (crowfunding) destinée à susciter des financements supplémentaires par un don en ligne.

La liste finale des lauréats sera annoncée le 28 juin prochain, lors de la cinquième édition des Prix Fedora qui se tiendra au Teatro La Fenice à Venise.

Isabelle Calabre

Catégories: 

Add new comment