Les Eclats Chorégraphiques #15

Important soutien à la danse en Nouvelle Aquitaine, Les Eclats Chorégraphiques fêtent leurs quinze ans et s’offrent une édition éclectique.

Pour leur édition 2017, Les Eclats Chorégraphiques investissent le triangle La Rochelle / Châtellerault / Bergerac qui inclut Poitiers, Niort et Cognac et aussi des lieux moins connus : Civray et Ruffec. Comme pour illustrer la devise du festival, « La danse près de chez vous ». Dans la même idée, Les Eclats Chorégraphiques se déploient jusque sur l’Île d’Oléron et l’Île de Ré.

Portés par l’association Les Eclats qui œuvre, dans la partie nord de la région Nouvelle Aquitaine, pour faire vivre la danse contemporaine toute l’année par des stages, prêts de studio, résidences et actions de sensibilisation, Les Eclats Chorégraphiques, dirigés par Charlotte Audigier, se donnent pour mission de faire connaître l’énorme diversité de la création chorégraphique actuelle.

Ces deux volets de l’action des Eclats sont inséparables. Aussi, Yuval Pick et ses danseurs animent des masterclass à Bergerac (en direction des écoles de danse de Bergerac et Périgueux) où ils présentent leur création Are friends electric ?, sur les musiques de Schubert et Kraftwerk [notre critique].

Une journée Danse et politique est proposée à Poitiers, avec une table ronde autour du thème « Comment l’engagement s’inscrit-il dans le corps dansant ? » , avec Hillel Kogan et Olivia Grandville, qui donnent tous les deux des stages ou masterclass liés au festival. Et le festival présentera Combat de Carnaval et Carême d’Olivia Grandville [notre critique] ainsi que We Love Arabs, le succès danse-théâtre politico-burlesque de Hillel Kogan [notre critique].

Côté humour, on trouve un autre succès actuel, avec Les Déclinaisons de la Navarre (Claire Moreau, Nicolas Chaignaud) dépêchés à Civray et Orin Camus dans son solo burlesque L’Homme assis autour du monde absurde des cadres proches du burn-out.

Tout aussi réjouissants, Les 7 Minutes [lire notre critique], spectacle de la compagnie Volubilis qui fait déambuler son public de tableau en tableau dans l’espace public, ici dans les rues de Le-Bois-Plages-En-Ré.

Les Eclats Chorégraphiques tiennent aussi à souligner que la danse se confronte à tous les autres univers, comme les arts visuels, la technologie et même la linguistique, dans Alpha-Lab de HP Process (Philipe Boisnard, Hortense Gauthier), comme les science biologiques et sociales dans Sans Peau(x) de Toufik Oudrhiri Idrissi ou historico-ethnologiques comme chez Vania Vaneau avec Blanc [lire notre critique].

Pour finir dans la joie et le partage, David Rolland propose la Happy Manif (Walk on the love side) dans les rues de La Rochelle, l’après-midi du 2 décembre.

Thomas Hahn

Les Éclats chorégraphiques : Du 9 novembre au 2 décembre à La Rochelle

www.leseclats.com

Catégories: 

Add new comment