Le CNDC mène l'enquête

Le Centre national de danse contemporaine, CNDC d'Angers, poursuit le plan de numérisation de ses archives audiovisuelles, dans le cadre du programme national engagé dans le domaine de la danse.
Dans cet établissement, le fonds est particulièrement abondant, et divers, puisqu'il s'est agi non seulement d'un Centre chorégraphique national avec sa compagnie attitrée, mais aussi d'un grand lieu de résidences d'artistes, mais encore d'une école nationale supérieure de danse produisant elle-même de nombreuses pièces d'essai, et leurs documents attenants.
Or, sur un plan légal, les opérations de numérisation nécessitent d'abord l'obtention des droits auprès de toute personne figurant à l'image. Dans ce cadre, le CNDC doit joindre tous les artistes, étudiants, intervenants enseignants ou chorégraphes, équipes en résidence – plusieurs centaines de noms au total – qui le fréquentèrent sur la période 1993-2003 (c'est-à-dire sous la direction de Joëlle Bouvier et Régis Obadia), qui est l'objet de l'actuel traitement.
 Il leur est fait appel pour qu'ils entrent en contact à l'adresse beatrice.gesland@cndc.fr. Il est également demandé à chacun(e) de relayer cet appel auprès d'autres personnes potentiellement concernées, dont il aurait conservé la trace. Un vrai travail de détective !

Gérard Mayen
 

Catégories: 

Add new comment