La saison hors les murs du CCN de Nantes

En travaux pour cause d’installation d’un nouveau gradin, le CCN de Nantes dirigé par Ambra Senatore se prépare à une rentrée encore plus ouverte sur la ville et ses acteurs.

Danseuse et chorégraphe, l’italienne Ambra Senatore, directrice depuis 2016 du CCN de Nantes, est loin d’être à court d’idée étant donné que son magnifique lieu devenu impraticable pour quelques mois pour raison de travaux, elle transforme cette contrainte matérielle en opportunité d’échange et de partage pour proposer une saison hors les murs riche de rencontres et d’expériences chorégraphiques.

Sa nouvelle saison nomade est ainsi réinventée avec des partenaires tels que : Angers Nantes Opéra, le Lieu Unique, le Tu-Nantes, Le Pannonica, le Nouveau Studio Théâtre, le Théâtre La Ruche, l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes, La Médiathèque Charles Gautier Her-meland, le Sept Cent Quatre Vingt Trois,  la Cie 29x27, La Maison de Quartier Madeleine Champ de Mars, Musique et Danse en Loire-Atlantique, La Maison de la Poésie de Nantes, Lolab, la Cie Ecart, l’Association Marie et Alphonse.

Ceci prouve à quel point la programmation du CCN est toujours aussi foisonnante et permet au public de découvrir la danse dans des lieux dont certains sont souvent peu enclins à inviter des chorégraphes.

Sur le plan des créations, Ambra Senatore signe la chorégraphie de Cendrillon de Jules Massenet mis en scène par Ezio Toffolutti et accompagnée par l’orchestre National des pays de Loire dirigé par Claude Schnitzler, du 25 novembre au 4 décembre au Théâtre Graslin et du 14 au 18 décembre au Grand Théâtre d’Angers. Avec ses danseurs, Ambra injecte toute sa fantaisie au sein des ballets et intermèdes de l’ouvrage. On peut aisément imaginer que prince, fée, marâtre et héroïne seront hauts en couleurs.

Dans les écoles primaires du Pays de Loire, 24 représentations sont prévues de Pas au Tableau. A partir de sept mots écrits au tableau noir, Ambra Senatore imagine un jeu chorégraphique interactif pour un interprète et des élèves. De ces mots-contraintes surgissent de drôles de mouvements, de répétitions et d’agencements qui suscitent étonnement et curiosité chez les enfants avec l’objectif de leur permettre d’entrer en dialogue avec la composition chorégraphique et le danseur.

Pour le jeune public, Giro di pista est un bal pour petits et grands imaginé par Ambra Senatore et Marc Lacourt qui transforment  le théâtre en piste de danse. Dans ce tour de piste, les jeux s’enchaînent, les pas se succèdent, en cercle, en farandole, à deux et en groupe... Sur le rythme de musiques, les artistes guident les mouvements, revisitent nos gestes du quotidien dans un numéro de danse qui se crée avec le public. Une invitation à danser ensemble et surtout, une joyeuse fête programmée à la Maison de la musique de Nanterre le 16 décembre et en séances scolaires les 14 et 17 décembre.

Sortir la danse du cadre scénique, prendre l’air, se frotter aux éléments d’un territoire et d’une ville s’inscrit dans le Projet In Situ. Comme l’explique la chorégraphe, « l’espace public est un terrain de jeux merveilleux pour re-découvrir nos environnements les plus proches : marchés, musées, médiathèques, vitrines de magasins ». S’inscrivant dans des manifestations existantes ou ré-enchantant l’espace quotidien, Ambra Senatore invite sa troupe et d’autres artistes à faire vibrer la ville en dansant avec la création de Promenade  au musée le 12 décembre au Musée des Beaux-arts de Bordeaux.

Fabriquer

Ambra Senatore souhaite un accueil défini par un réseau de partenaires afin que les artistes puissent travailler au CCN mais aussi dans d’autres lieux nantais. Ces processus de création  donnent l’occasion au public d’avoir accès à des œuvres en devenir. Six compagnies par an, dont au moins deux régionales, en bénéficient.

Ainsi, dans le cadre de Fabriquer, sont accueillis : Mickaël Phelippeau ; la Cie Labkine - Valeria Giuga & Anne-James Chaton ; Catherine Diverrès ; Nathalie Pernette ; la Cie Mawguerite -  Bernardo Montet ; Joanne Leighton ; Laurent Cebe ; Amala Dianor ; Aëla Labbé & Stéphane Imbert.

Le CCNN met aussi en place une cellule d’accompagnement pour les jeunes compagnies. Ainsi les artistes bénéficient d’un véritable outil, du tutorat au regard artistique, de temps de résidence, conseils et restitutions, afin de peaufiner leurs créations. C’est le cas pour Caterina Basso qui propose un projet dansé né d’un vers de Shakespeare Or void the field. Débarrassée de tout contexte guerrier, cette citation résonne pour la chorégraphe italienne comme un appel à explorer la notion de vide, d’absence, de creux.

Expérimenter

Pour que chacun, danseur professionnel ou amateur, enfant ou adulte, puisse expérimenter la  danse et développer une pratique nourrie de sensations, des ateliers pour les parents et leur progéniture A pied joint se dérouleront de façon ludique au Nouveau studio théâtre et au Théâtre de la Ruche où Valeria Giuga animera des stages pour amateurs au Studio du 38 Breil.

Pour les professionnels, ateliers les lundis, stage avec Joanne Leighton et workshops avec différents intervenants sont prévus au Studio de la danse.

Partager

La vie du CCNN s’exprime dans des rendez-vous imaginés comme des invitations à se retrouver en famille ou avec des amis. Soit une pléiade de propositions toutes plus originales les unes que les autres. Les soirées débuteront le 26 septembre et l’entrée sera libre pour la plupart.

Transmettre

Bien entendu, transmettre est un axe très important d’un Centre chorégraphique afin que la danse circule et devienne accessible au plus grand nombre. A l’école, au collège et au lycée ainsi que dans les hôpitaux  et maisons de retraites de Nantes, Ambra Senatore défend l’idée d’une danse ouverte aux autres et au monde, pour tous et avec tous. «Investir des espaces insolites, créer une parenthèse poétique et artistique dans le quotidien ont pour objectif de partager des moments intimes, privilégiés et inattendus», souligne la directrice du CCNN.

Les pièces d’Ambra Senatore en tournées

Les pièces à découvrir ou à revoir : A Posto - création au festival Torino Danza  2011 ;  Scena madre*  - création au festival d’Avignon 2017 ; Passo – création au festival Equilibrio de Rome 2010.

Une nouvelle saison hors les murs, un voyage inédit pour tisser des ponts entre les lieux du territoire, des expériences chorégraphiques accessibles à tous, soit une programmation riche en événements.

Sophie Lesort

Voir toute la programmation

 

Catégories: 

Add new comment