« La Ronde / Quatuor » de Yasmine Hugonnet

Dans La Danse de Matisse, la ronde se danse à cinq, dans un envol de légèreté et de nudité. Yasmine Hugonnet ramène cette figure à un quartet et à un formalisme des plus stricts, sans perdre de vue la ronde comme expression joyeuse. C’est dans cet entre-deux que La Ronde / Quatuor invente sa quadrature du cercle.

 

Le dépouillement est total. Ni bande son, ni couleurs. La vitesse aussi est réduite au maximum. Extrêmement graphique et sculptural, le quatuor se tend entre les forces de cohésion et la précarité de l’équilibre individuel.

Cercle et carré à la fois, le quadruple face à face marque un grand écart avec la symétrie inhérente à toute ronde dansée. Cela puisque le spectacle s’appuie sur une asymétrie très étudiée, par la forme du tapis de danse blanc qui délimite l’espace, par la position des danseurs sur ce tapis et même par la composition de la ronde, avec ses trois femmes face à un homme.

Hugonnet défait la ronde de tous ses artifices, de tout lien avec l’extérieur, que ce soit le son, l’ambiance de fête ou la communauté. Ne reste que le squelette des relations entre les danseurs. C’est la ronde en tant que telle qui devient le personnage, qui s’ouvre et se referme, qui bascule de l’horizontale à la verticale, sans que les interprètes se singularisent.

"La Ronde / Quatuor" © Anne-Laure Lechat

Dans son silence et sa lenteur, La Ronde / Quatuor est un exercice de concentration de haute voltige, pour le spectateur autant que pour le danseur, un aiguisement de la perceptivité où chaque détail compte, et passionne. La multiplication amplifie les transformations, les complexifie et les magnifie. L’expérience est radicale, dans tous les sens du terme.

Thomas Hahn

Spectacle créé et vu à Mains d’œuvres, le 26 mai 2016, dans le cadre des Rencontres Chorégraphiques Internationales
http://rencontreschoregraphiques.com/festival/yasmine-hugonnet

Catégories: 

Add new comment