« H&G », un conte gourmand de Christian Ubl

La première création tous publics de Christian Ubl envoie Hänsel et Gretel dans la forêt des tentations gourmandes.

Pour sa première pièce visant le jeune public, Christian Ubl s’est intéressé au fameux conte de Grimm, l’histoire de la sœur et du frère qui échappent de justesse à se faire rôtir au four de la sorcière. Ceci dit, H&G n’est pas une tentative de réillustrer une histoire que les enfants, pour la plupart au moins, connaissent déjà.

Des motifs porteurs d’angoisses fondamentales, comme la pauvreté, l’abandon, la perdition et la dévoration, Ubl retient une image presque abstraite de la présence anxiogène qui se dédouble en costume noir. Mais la danse prime sur le livre d’images, et elle s’exprime comme la force même qui peut faire reculer les forces du mal.

Exit, l’idée d’une maison en pain d’épices, comme fantasme enfantin qui cache un terrible danger. L’hameçonnage des temps anciens n’a plus cours. Au supermarché, tout est accessible et disponible à volonté, sauf si, comme le chante - et rappe - Fabrice Cattalano derrière ses instruments électroniques, « c’est la dèche ». Autrement dit, l’appétit déchaîné des jeunes consommateurs a prématurément vidé les rayons.

Et tout débarque sur le plateau : Glaces, sucettes, hamburgers ou sodas, tous représentés en tailles fantasmagoriques ou bien imprimés sur des t-shirts qu’on enfile en série. Jusqu’à ce que vomissement s’ensuive... La gourmandise a le vent en poupe et H&G pourrait parfaitement figurer dans une série sur les Sept Péchés Capitaux....

Hänsel et Gretel arrivent en groupe, presque en gang donc, tous deux dédoublés et proches de la réalité urbaine. Un parfum d’aventure et d’excitation s’empare du jeune public quand le quatuor s’introduit dans le Graal de la consommation. Cependant, H&G ne fait la morale à personne. Les enfants sont de toute façon innocents et leurs accoutrements blancs, du sportif au pettycoat, éliminent tout soupçon d’immoralité dans l’addiction à la gourmandise.

Ni moralisme, ni misogynie ! Dans le conte de Grimm, les femmes ont le méchant rôle, même la mère qui envoie ses enfants dans la forêt parce qu’elle n’arrive pas à les nourrir. Ici, la sorcière est autant un sorcier et la mère n’apparaît pas. Mais les signes de la surconsommation envahissent le plateau et produisent chez les enfants des sensations de bonheur, qui se retournent brutalement. C’est qui s’appelle tendre le miroir, et c’est ici particulièrement efficace, car 100% ludique.

Galerie photos © Vincent Martin / Photomavi.com

Comme actuellement beaucoup de ses confrères, Christian Ubl signe donc sa première pièce tous publics, mais contrairement à la plupart (Christian Rizzo, Fattoumi Lamoureux, Gaëlle Bourges, Wang Ramirez et tant d'autres), il s’adresse très spécifiquement aux enfants et va jusqu’à les inviter sur le plateau, pour une finale où la méchante sorcière cède sous les injonctions des courageux représentants du public.

Si H&G s’adresse à un public spécifique, la démarche sur le plateau est inclusive, concernant les arts plastiques et la musique. Fabrice Cattalano commente, est presque un maître de cérémonie et peut aussi jouer un rôle actif sur le plateau. Ubl tient là une belle balance entre narration et liberté chorégraphique.

Thomas Hahn

Spectacle vu le 23 février 2018 à La Friche Belle de Mai, Marseille

Chorégraphie & Conception :  Christian Ubl

Interprétation : Hannah Le Mesle, Marion Peuta, Bruno Maréchal, Martin Mauriès
Dramaturgie & Régie son : Fabienne Gras
Musique & interprétation : Fabrice Cattalano
Costumes : Pierre Canitrot
Création lumières : Jean-Bastien Nehr
Collaboration artistique : Ingrid FLORIN, Claudine BERTOME

Prochaines représentations :

- du 12 au 13 novembre 2018 - Théâtre des Salins, Martigues

- Les 29, 30 novembre & 1er décembre 2018 - Fontenay en scènes, Fontenay-sous-Bois

- du 11 au 12 décembre 2018 - L’Hexagone, scène nationale Arts Sciences, Meylan

- Les 7 & 8 février 2019 - Théâtre Durance, Châteaux-Arnoux Saint Auban

- Le 14 mars 2019  - Centre Culturel Aragon-Triolet, Orly

- Le 16, 17, 18, 19 mars 2019 - Théâtre de St Quentin-en-Yvelines

Catégories: 

Add new comment