« Grand Miroir » de Saburo Teshigawara à l'Opéra de Paris

Saburo Teshigawara répète Grand Miroir avec les Étoiles et les danseurs de l’Opéra de Paris. À voir du 24 octobre au 12 novembre dans un programme associé  Bausch / Teshigawara / Balanchine.

Saburo Teshigawara est invité dans le monde entier pour ses créations. Il possède un petit théâtre à Tokyo ou ses fidèles spectateurs se pressent à chacune de ses représentations. Dans le foyer de son théâtre, on découvre les affiches de ses collaborations passées avec l’Opéra de Paris en 2007, 2006 et 2013. Il répète aujourd'hui avec dix de ses danseurs dont les étoiles, Emilie Cozette, Mathieu Ganio, Germain Louvet et Rihoko Sato son assistante et fidèle danseuse japonaise.

Répétitions de Grand Miroir à l'Opéra de Paris © Jean Couturier

Cette création directement inspirée du concerto pour violon d’Esa-Pekka Salonen impose aux danseurs une belle forme physique. Car la mobilité est le maître mot du créateur, une fois franchi la limite de la scène du studio Marius Petipa, le danseur est  constamment  en mouvement. Il navigue à l’intérieur de cet espace et réalise avec ses partenaires une forme de ballet d’électrons libres. Il est traversé par une double mouvance, la sienne qui le fait parfois tournoyer sur lui-même et celle de ses partenaires auquel il s’adapte.

Alternant rythme rapide et rythme lent cette danse éprouve les organismes profondément. Saburo Teshigawara accompagne du geste et de la parole ses danseurs qui goutent réellement la chance qu’ils ont de travailler avec un chorégraphe, dont le nom s’inscrit parmi les premiers chorégraphes internationaux d’aujourd’hui. Formé aux arts plastiques il réalise à la fois la chorégraphie, la scénographie et les costumes de cette création.

Jean couturier

Bausch/Teshigawara/Balanchine  Au Palais Garnier du 25 octobre au 12 novembre Avant-première le 24 octobre

Operadeparis.fr

www.st-karas.com

Catégories: 

Add new comment