« F(ê)aites de la danse » à Monaco

Un pari fou. Une fête géante, comme un pied de nez à toutes les morosités ambiantes. Samedi 1er juillet à 18h, avec le soutien du Gouvernement Princier et de la Société des Bains de Mer, Jean-Christophe Maillot et les Ballets de Monte-Carlo donneront à Monaco le coup d’envoi la première édition de F(ê)aites de la danse. Une immense dance party de douze heures d’affilée, dont la fin est programmée à… 6 heures du matin !

L’épicentre est la place du Casino, au cœur de la ville. Mais les réjouissances s’étendront aux alentours, de la salle Garnier à l’Hôtel de Paris en passant par les terrasses du Casino. Tout au long de la nuit, se succèderont ainsi performances, concerts dansants, démonstrations, ateliers - de pole dance comme de paso-doble -, street shows détonnant comme ceux des fameux Yamakasi, véritables cascadeurs urbains, ou les virtuoses du Patin Libre… La création aussi sera au rendez-vous, avec la prestation hip hop des Pokemon Crew, champions du monde de battle à 23h30, et à minuit la pièce originale imaginée par Jean-Christophe Maillot pour les Ballets de Monte-Carlo, sur la musique live d’Antonio Castrignano.

Partout, le public est invité dans la danse. Si vous avez un jour rêvé d’expérimenter toutes les formes dansées, c’est le moment de vous lancer. En commençant, histoire d’assouplir vos articulations, par une Barre géante dispensée à partir de 18h10, en plein air et au son de la tarentelle, par Richard Coudray, maître de ballet au Malandain Ballet Biarritz et initiateur depuis 2001 de la Gigabarre du festival biarrot. Mais aussi, à la même heure, avec l’ouverture du Marathon de la danse où des couples pré-sélectionnés rejoueront, en version festive et jusqu’à une heure du matin, le film américain « On achève bien les chevaux ». Les béotiens, eux, pourront s’initier aux danses de salon, aux danses du monde, au bal musette et même à la chorégraphie contemporaine en participant, aux côtés des danseurs du Ballet et d’élèves d’écoles de danse, au flash mob géant dont les pas sont mis en ligne sur le site de la Compagnie. Et, bien sûr, ceux qui souhaitent simplement « s’éclater sur le dance floor » pourront dès 0h45 vibrer au son de l’électro en plein air ou, à partir de 2h du matin, sur la scène de l’Opéra Garnier et en diffusion muette - grâce à des casques - sur les terrasses.

Un incroyable concentré de toutes les danses, offert en libre accès à tous les amateurs, passionnés ou simples passants, qui auront la bonne idée de se trouver à Monaco le samedi 1er juillet. Vous savez ce qui vous reste à faire !....

Programme détaillé et tous enseignements sur le site www.balletsdemontecarlo.com

Isabelle Calabre

Catégories: 

Add new comment