« Combat », création de Davy Brun au Temps d’aimer

La guerre est un songe : Ainsi dirait Calderon, ainsi nous embarque Davy Brun, dans sa rêverie chorégraphique autour de l’amitié. La bataille est suspendue, mais on la redoute ou on s’en souvient. On la rêve, peut-être. A présent, les quatre hommes sont entre eux. Les épées sont des agrès, faits pour s’entraider plus que pour tuer.

Davy Brun et son dramaturge Serge Gleizes n’ont pas exploré Calderon, mais Don Quichotte où Miguel de Cervantès mêle son expérience militaire à la tendresse d’un regard sur l’absurde. En suspension entre le réel et une fantaisie, quatre militaires s’exercent, courent, se portent ou se guident mutuellement. Ils font équipe, et peut-être ne font-ils qu’un.

Quand ils luttent, est-ce un acte conscient ou inconscient? Sont-ils en éveil ou le songe de quelqu’un? Leurs exercices et leur chevalerie sont portées par la douceur, bien plus que par la violence. Leur Combat reste suspendu, entre le tellurique et l’aérien, entre lutte et espérance, entre obscurité et lumière. Ensemble, ils chevauchent la narration et l’abstraction d’une très poétique vitesse de croisière.

A force de mettre ses quatre combattants au diapason et aux unissons, la pièce sonne tel un sonnet dansé, accompagné à la guitare par Sylvain Ricci qui navigue entre musique espagnole d’époque, rock et ambiances militaires. Et puis, arrive le moment où es lumières se font plus crues et le réel se fraye un chemin, tel un réveil aux premiers rayons du jour.

Avec Combat, Davy Brun réussit une écriture personnelle et intrigante, parlant d’un avènement perpétuel où le suspense, enfant des états de suspension, ne baisse jamais. Ce combat, dit Brun, est aussi celui de l’artiste. Et il n’a pas tort. L’artiste aussi reste en suspension, dans un no-man’s-land entre le réel et sa création. Son engagement est total et sa lutte permanente. Mais l’artiste qui se bat crée bien plus de douceur que fantassins ou chevaliers. Les quatre interprètes de Combat le soulignent avec brio.

Thomas Hahn

www.davybrun.fr Spectacle créé à Biarritz, salle du Casino, le 16 septembre 2016 dans le cadre du festival Le temps d’aimer la danse. http://letempsdaimer.com/compagnie/ando-danse-cie-davy-brun/

Catégories: 

Add new comment