Chloé Moglia : « La Spire »

Une pièce entre cirque et danse, entre ciel et terre, au Festival Dansfabrik.

Dans le magnifique volume des Ateliers des Capucins, couvent cédé à la Marine, pour devenir des bâtiments de l' Arsenal de Brest du XIXe siècle, reconvertis en lieu culturel, au milieu de trois halles dévolues à la construction de machines propulsives dont certaines existent encore, s’étirent dans les coursives, trois spirales d’acier dominant les airs et la terre : c’est La Spire de Chloé Moglia.

Structure fine et imposante de sept mètres de diamètre et dix-huit mètres de long, elle offre ses lignes courbes à cinq aventurières en suspension pour défier les lois ordinaires de la gravité. Mathilde Arsenault-Van Volsem, Fanny Austry, Anna Le Bozec, Mélusine Lavinet Drouet et Chloé Moglia, se livrent à toutes sortes de figures aériennes et non moins poétiques, en arpentant des lignes creuses, écrivant une chorégraphie circassienne tout en déliés.

La Spire constitue un cheminement céleste où le commun des mortelles n’a plus pied. Suspensives et rêveuses, elles affrontent le vide tout en lenteurs, en points de suspension, en relâchements du corps inattendus. Car jamais ces femmes ne s’accrochent. Elles composent avec la pesanteur pour trouver un équilibre sensible tout en lévitations. La musicienne, Marielle Chatain, qui joue en live apporte du souffle à l’air, et du grave à la légèreté avec son saxophone baryton et ses machines à sons.

Un moment suspendu et unique qui bat en brèche et en douceur les clichés attachés au féminin, d’un seul bras tranquille mais tenace, faisant appel à une force spéciale, celle de Systema un art martial russe, qui récuse la musculation au profit de la vigilance.

La Spire, c’est une métaphore de la vie qui se moque de la peur ou de l’impossible, qui crée ses propres limites pour mieux les dépasser… mais toujours en douceur. Une leçon !

Agnès Izrine

Vu le 1er mars 2019  aux Ateliers des Capucins, dans le cadre du Festival DañsFabrik, Brest.

En tournée :

Le 31 mars à Orly, dans le cadre de la Biennale de Danse du Val-de-Marne.

Le 20 mai au festival PrinTemps

Catégories: 

Add new comment