Annulation de la 4ème édition du Festival Trajectoires

« C’est avec regret et tristesse que nous vous annonçons que la 4e édition de Trajectoires, festival de danse, ne pourra pas se tenir en présence du public. Prévue du 14 au 28 janvier 2021 à Nantes, Rezé, Saint-Herblain, Haute-Goulaine et Saint-Nazaire, elle devait présenter 23 spectacles de danse durant 15 jours, dans près de 20 lieux de la métropole nantaise et du département de Loire-Atlantique. » 

Ce communiqué du Centre Chorégraphique de Nantes annonce qu’une fois de plus un Festival ne verra pas le jour alors que mettre en place une telle édition demande des mois de travail aussi bien pour les danseurs et chorégraphes, que les techniciens et organisateur- trice-s de cette manifestation. 

Actuellement en répétition à Turin de sa prochaine création, Ambra Senatore, directrice du Centre Chorégraphique de Nantes et initiatrice de Trajectoires a répondu à nos questions.

Danser Canal Historique : Comment vivez-vous cette annulation ?

Ambra Senatore : C’est extrêmement triste parce que Trajectoires est un bon exemple de coopération et de partenariat pour le public nantais. Je ressens aussi une immense déception et m’interroge sur le fait qu’un service public qui se dit important soit dans un état aussi problématique. Effectivement, la crise sanitaire n’est pas facile à gérer, mais nous préférerions avoir des communications plus claires et surtout que l’on n’oublie pas l’importance de la culture.

DCH : Quel est votre projet immédiat ?

Ambra Senatore : D’un commun accord, l’ensemble des salles partenaires de Trajectoires a décidé de transformer cette édition en un rendez-vous professionnel. C'est-à-dire que 12 spectacles et 5 étapes de travail sont maintenus avec des jauges très réduites et un calendrier resserré sur 3 jours, du 20 au 22 janvier. D’autres créations qui étaient programmées sont reportées, mais pour quand ? C’est l’ignorance totale. 

DCH : Mais vous pouvez jouer dans les établissements scolaires. 

Ambra Senatore : Effectivement, mais nous ne pouvons pas recevoir de groupes dans les salles. Et c’est fort regrettable. Nous aimerions que les étudiants des universités qui sont si désœuvrés actuellement puissent venir en petit groupe voir des répétitions, mais c’est impossible.

DCH : Quel est l’état psychologique des artistes programmés dans Trajectoires ?

Ambra Senatore : Les artistes et les équipes techniques ont répété avec la crainte continuelle de ne pas présenter leurs réalisations au public. Les compagnies émergentes attendaient la première représentation pour se faire connaître. Ils ont tous le moral bien bas à cause de ce flou total, de cette incertitude, de tout le temps reporter et réinventer pour que, après tant d’énergies et d’espoir, tout tombe finalement  à l’eau. 

DCH : Comment pouvez-vous faire votre prochaine programmation au CCN ?

Ambra Senatore : Nous ne pouvons rien envisager sans une date précise de réouverture parce qu’il est impossible et surtout très compliqué de relancer une ouverture en trois jours. 

Et je tiens surtout à préciser que nous avons une pensée toute particulière pour nos confrères et consœurs de la filière culturelle, dont l’ensemble du secteur est bouleversé par cette crise, ainsi que pour les publics que nous avons tous hâte de retrouver. 

Propos recueillis par Sophie Lesort

Les spectacles de Trajectoires présentés uniquement aux professionnels : 

Feux— Elise Lerat / Collectif Allogène : le 21 janvier à 14h auTU-NANTES
M.A.D— Julien Grosvalet / Cie R14 I : le 21 janvier à 17h45 à Stereolux
Le Sacre du Printemps— Louis Barreau : le  22 janvier à 14h au Quatrain
Entering— Elisa Lecuru / Cie Nour : le 22 janvier à 11h15 et 16h au Nouveau Studio Théâtre
Racconti— Edmond Russo et Shlomi Tuizer I Cie Affari Esteri : 22 janvier à 17h30 au Théâtre Francine Vasse
Pater— Bastien Capela - Installation vidéo immersive : du 20 au 22 janvier à partir de 9h30 au Lieu Unique

Catégories: 

Add new comment