3 questions à... Jacques Gamblin

Qu'est-ce que la danse a changé dans votre vie ?

Tout, elle a tout changé. C'est le point de départ et le point d'arrivée et entre les deux, il y a les mots.

C'est un stage d'expression corporelle dans les années 70  qui me révèle une sensation physique  de liberté,  de légèreté, de quasi- lévitation !... Un  petit passeport pour traverser la fin d'une adolescence un peu difficile et une mémoire pour tout ce qui va suivre.

C'était rassurant de savoir qu'il y avait un moyen de dire avec le corps tout ce que je n'arriverais pas à dire avec les mots.

Quel est son plus grand chef d'œuvre ?

Je déteste les palmarès mais il est certain que Pina Bausch a ouvert des voies, je ne sais comment dire, plus manuelles peut-être, plus émotionnelles, plus puissantes, immédiates, concrètes...

Quel est le chef d'oeuvre qui vous endort ?
Je ne sais pas. Si c'est un chef d'oeuvre comme vous dîtes, je m'efforce de rester éveillé !

Propos recueillis par Philippe Noisette

Jacques Gamblin est acteur.Au théâtre, il a travaillé avec de nombreux metteurs en scène dont Pierre Debauche, Claude Yersin, Michel Dubois, Jeanne Champagne, Philippe Adrien, Alfredo Arias, Charles Tordjman, Jean-Louis Martinelli, Gildas Bourdet, Anne Bourgeois...
Au cinéma, il travaille avec Claude Lelouch, Il y a des Jours … et des Lunes, Tout ça… pour ça..., Robert Guediguian, À la vie à la Mort, Laurent Benegui, Au Petit Marguery, Gabriel Aghion, Pédale douce, Jean Becker, Les Enfants du Marais, Philippe Lioret, Tenue correcte exigée et Mademoiselle. En 2002, il obtient l’Ours d’Argent du Meilleur Acteur pour son rôle dans Laissez-passer de Bertrand Tavernier. Récemment, on a pu le voir dans Le Premier Jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon, Bellamy de Claude Chabrol, Le Nom des gens de Michel Leclerc et A l’aveugle de Xavier Palud.

Catégories: 

Add new comment