Au festival ZOA, trois installations vivantes, métaphores de la condition humaine. Solitudes et vanités.

Dans le cadre du Festival ZOA,  L’étoile du nord nous a fait découvrir la pièce de Sun-A Lee.

La dernière création signée Jean-Paul Gaultier : un show aussi fascinant que décoiffant !

La Fabrique Chaillot nous a invité à découvrir l’étape préparatoire de la pièce du chorégraphe japonais Yasutake Shimaji, Oto no e.

La Seine musicale a présenté une version chinoise de Casse-noisette, a priori et a posteriori, véritable curiosité esthétique.

Sur la voie d’un improbable royaume céleste, sept chevaliers suivent les traces d’une « expérience mystique » vécue par le chorégraphe.

L’opéra de Gluck, dirigé par Raphaël Pichon, est mis en scène par Aurélien Bory.

Il nous a été donné de découvrir rue Geoffroy Lasnier trois des quatre parties du solo d’Anne Perbal, en création actuellement.

Pages

Au festival ZOA, trois installations vivantes, métaphores de la condition humaine. Solitudes et vanités.

Dans le cadre du Festival ZOA,  L’étoile du nord nous a fait découvrir la pièce de Sun-A Lee.

La dernière création signée Jean-Paul Gaultier : un show aussi fascinant que décoiffant !

La Fabrique Chaillot nous a invité à découvrir l’étape préparatoire de la pièce du chorégraphe japonais Yasutake Shimaji, Oto no e.

La Seine musicale a présenté une version chinoise de Casse-noisette, a priori et a posteriori, véritable curiosité esthétique.

Sur la voie d’un improbable royaume céleste, sept chevaliers suivent les traces d’une « expérience mystique » vécue par le chorégraphe.

L’opéra de Gluck, dirigé par Raphaël Pichon, est mis en scène par Aurélien Bory.

Il nous a été donné de découvrir rue Geoffroy Lasnier trois des quatre parties du solo d’Anne Perbal, en création actuellement.

Pages