Deux variations sur le couple, par et avec Saburo Teshigawara et Rihoko Sato, inspirées de Berlioz et de Dostoïevski.

Jeune chorégraphe venue du hip hop, Leïla Ka aborde la question des contradictions de l’être avec une force peu commune.

Créée en 2014 à Rotterdam, cette pièce a été donnée en primeur en France aux Plateaux de La Briqueterie.

Le prodige italien change de cap et se perd dans des éclats de rire. Une création à la Biennale de Lyon qui fait danser  le diaphragme.

Un rite nippon ancien, actualisé par un grand artiste contemporain et interprété par une dynastie majeure du Kyôgen.

A la Biennale de Lyon, une création faite de cent-quatre photos et d'une performance. Où Joseph Nadj se trouve de nouveaux amis : Des grenouilles. Séchées !

Aujourd’hui sauvage, la création de Fabrice Lambert nous plonge dans une sorte de va et vient entre intimité et extériorité.

Quatre derniers jours très éclectiques du festival Le temps d'Aimer la danse ...

Pages

Deux variations sur le couple, par et avec Saburo Teshigawara et Rihoko Sato, inspirées de Berlioz et de Dostoïevski.

Jeune chorégraphe venue du hip hop, Leïla Ka aborde la question des contradictions de l’être avec une force peu commune.

Créée en 2014 à Rotterdam, cette pièce a été donnée en primeur en France aux Plateaux de La Briqueterie.

Le prodige italien change de cap et se perd dans des éclats de rire. Une création à la Biennale de Lyon qui fait danser  le diaphragme.

Un rite nippon ancien, actualisé par un grand artiste contemporain et interprété par une dynastie majeure du Kyôgen.

A la Biennale de Lyon, une création faite de cent-quatre photos et d'une performance. Où Joseph Nadj se trouve de nouveaux amis : Des grenouilles. Séchées !

Aujourd’hui sauvage, la création de Fabrice Lambert nous plonge dans une sorte de va et vient entre intimité et extériorité.

Quatre derniers jours très éclectiques du festival Le temps d'Aimer la danse ...

Pages