Mylène Benoit devient artiste en résidence au CDN de Montpellier. Un coup de coeur aussi pour Danya Hamoud.

Un solo et une fresque historique ouvrent le festival Instances à l’Espace des Arts de Chalon, totalement rénové.

Deux ouvriers en dérapage : Quand le geste, la voix, le souffle et le libre arbitre tentent d’échapper à la mise en boîtes.

Complexe et libérateur, Jerada est une rencontre Orient-Occident qui déplace les enjeux de la fête et du mystique.

Par un tour du monde en quelques danses, Thomas Lebrun libère un imaginaire jubilatoire.

Bruno Bouché conjugue mémoire de Kurt Jooss et trempe dénonciatrice de Pasolini.

Du geste à la narration et même à la construction de la pièce, Noé Soulier nous invite à un jeu d’illusions.

Pour conclure son premier gala Plus plus en beauté, le Ballet nancéien nous a offert une création de Thomas Hauert.

Pages

Mylène Benoit devient artiste en résidence au CDN de Montpellier. Un coup de coeur aussi pour Danya Hamoud.

Un solo et une fresque historique ouvrent le festival Instances à l’Espace des Arts de Chalon, totalement rénové.

Deux ouvriers en dérapage : Quand le geste, la voix, le souffle et le libre arbitre tentent d’échapper à la mise en boîtes.

Complexe et libérateur, Jerada est une rencontre Orient-Occident qui déplace les enjeux de la fête et du mystique.

Par un tour du monde en quelques danses, Thomas Lebrun libère un imaginaire jubilatoire.

Bruno Bouché conjugue mémoire de Kurt Jooss et trempe dénonciatrice de Pasolini.

Du geste à la narration et même à la construction de la pièce, Noé Soulier nous invite à un jeu d’illusions.

Pour conclure son premier gala Plus plus en beauté, le Ballet nancéien nous a offert une création de Thomas Hauert.

Pages