Enfin à Paris : La Zampa ont investi le Centquatre avec leur cabaret post-punk, chanté et dansé.

C’est dans le splendide opéra de Budapest que Pál Frenák a présenté sa nouvelle création, Le Prince de Bois, composé en 1914/16 sur un argument de Béla Balázs.

Un univers heureux, où l'enfance le dispute aux bouffées hallucinatoires.

Le jeune chorégraphe libanais présente à June Events, un requiem tumultueux autour des douleurs et mythes de la société arabe.

La reprise de One of a Kind, que le Ballet de l'Opéra de Lyon danse depuis bientôt dix ans, a fait partie des bonheurs de fin de saison.

En ouverture de l'édition 2017 du festival June Events une délicate étude fait retrouver la saveur historique du geste de Limón.

La pièce créée il y a presque 6 ans, est entrée récemment au répertoire du Ballet national de Marseille.

Vue à la Maison de la Danse de Lyon, une pièce magistrale bientôt au Théâtre de la Colline à Paris.

Pages

Enfin à Paris : La Zampa ont investi le Centquatre avec leur cabaret post-punk, chanté et dansé.

C’est dans le splendide opéra de Budapest que Pál Frenák a présenté sa nouvelle création, Le Prince de Bois, composé en 1914/16 sur un argument de Béla Balázs.

Un univers heureux, où l'enfance le dispute aux bouffées hallucinatoires.

Le jeune chorégraphe libanais présente à June Events, un requiem tumultueux autour des douleurs et mythes de la société arabe.

La reprise de One of a Kind, que le Ballet de l'Opéra de Lyon danse depuis bientôt dix ans, a fait partie des bonheurs de fin de saison.

En ouverture de l'édition 2017 du festival June Events une délicate étude fait retrouver la saveur historique du geste de Limón.

La pièce créée il y a presque 6 ans, est entrée récemment au répertoire du Ballet national de Marseille.

Vue à la Maison de la Danse de Lyon, une pièce magistrale bientôt au Théâtre de la Colline à Paris.

Pages