Dans My Soul is my Visa, le chorégraphe puise dans la grammaire des mouvements ondulatoires et syncopés de la funk disco soul.

Au Centre Culturel Suisse, un duo s’est frotté à des sculptures singulièrement mouvantes. Fumée, vapeur ou éther ?

De la disparition de la Pavlova aux sauts à la corde d’une jeune Pragoise, trois rapports à l’absence ...

Les événements artistiques et festifs autour du CNDC se poursuivent ce week-end à Chaillot.

Si loin, si proches : au CN D, deux solos qui se jouent, tout en finesse, de la puissance performative du langage.

Vingt ans après, le passage réussi du solo Wasla, fondateur dans la carrière de la chorégraphe, à un quatuor de femmes.

C’est à la fois la danseuse et l’auteure que nous avons pu voir, et également entendre dans son taconeo, au théâtre Jean Vilar de Suresnes.

Pages

Dans My Soul is my Visa, le chorégraphe puise dans la grammaire des mouvements ondulatoires et syncopés de la funk disco soul.

Au Centre Culturel Suisse, un duo s’est frotté à des sculptures singulièrement mouvantes. Fumée, vapeur ou éther ?

De la disparition de la Pavlova aux sauts à la corde d’une jeune Pragoise, trois rapports à l’absence ...

Les événements artistiques et festifs autour du CNDC se poursuivent ce week-end à Chaillot.

Si loin, si proches : au CN D, deux solos qui se jouent, tout en finesse, de la puissance performative du langage.

Vingt ans après, le passage réussi du solo Wasla, fondateur dans la carrière de la chorégraphe, à un quatuor de femmes.

C’est à la fois la danseuse et l’auteure que nous avons pu voir, et également entendre dans son taconeo, au théâtre Jean Vilar de Suresnes.

Pages