A la Cité de la Musique, Sunny d’Emanuel Gat s’est trouvé comme dans une arène. Avec un résultat étonnant.

La chorégraphe déplace, jusque dans les zones les moins limpides, les transactions du sexe et du pouvoir.

Quitte à s'y égarer en partie, le chorégraphe revient en solo pour procéder à une radicale mais tendre mise à nu.

La dernière création du chorégraphe est un extraordinaire conte dansé.

Trois femmes et trois idiomes chorégraphiques baissent la vitesse pour mieux se comprendre.

Cinq interprètes entre disputes et évasion : La nouvelle pièce de Jann Gallois est faite de transitions surprenantes. À voir à Chaillot du 29 mars au 4 avril.

Une énorme salade au Centquatre : Légumes, herbes, musique et quatre chorégraphes, venus des quatre coins du globe. 

Ana Rita Teodoro tresse, magnifiquement, une improbable rencontre du chant traditionnel de son pays, et du butô, qui la passionne.

Pages

A la Cité de la Musique, Sunny d’Emanuel Gat s’est trouvé comme dans une arène. Avec un résultat étonnant.

La chorégraphe déplace, jusque dans les zones les moins limpides, les transactions du sexe et du pouvoir.

Quitte à s'y égarer en partie, le chorégraphe revient en solo pour procéder à une radicale mais tendre mise à nu.

La dernière création du chorégraphe est un extraordinaire conte dansé.

Trois femmes et trois idiomes chorégraphiques baissent la vitesse pour mieux se comprendre.

Cinq interprètes entre disputes et évasion : La nouvelle pièce de Jann Gallois est faite de transitions surprenantes. À voir à Chaillot du 29 mars au 4 avril.

Une énorme salade au Centquatre : Légumes, herbes, musique et quatre chorégraphes, venus des quatre coins du globe. 

Ana Rita Teodoro tresse, magnifiquement, une improbable rencontre du chant traditionnel de son pays, et du butô, qui la passionne.

Pages