La guerre s’est imposée comme sujet central chez les chorégraphes congolais, des deux côtés du fleuve Congo.

Le « Tandem Paris-Dakar » est passé par là, mais n’est pas encore tout à fait reparti.

 In a world full of butterflies it takes balls to be a caterpillar… some thoughts on falling

Meg Stuart vient de donner  Sketches/Notebook au Centre Georges Pompidou, un essai joyeux sur l'humanité.

Alonzo King dirige depuis 1982 le Lines Ballet basé à San Francisco.

Pièce étonnante du chorégraphe suisse né en Algérie Philippe Saire,

Le Ballet de l'Opéra de Paris reprend Le Parc, chorégraphie d'Angelin Preljocaj créée sur mesure pour la Grande Maison.

Tous les trois ans, environ, Akaji Maro, fondateur de la troupe de butô Dairakudakan, crée un solo pour lui-même.

Pages

La guerre s’est imposée comme sujet central chez les chorégraphes congolais, des deux côtés du fleuve Congo.

Le « Tandem Paris-Dakar » est passé par là, mais n’est pas encore tout à fait reparti.

 In a world full of butterflies it takes balls to be a caterpillar… some thoughts on falling

Meg Stuart vient de donner  Sketches/Notebook au Centre Georges Pompidou, un essai joyeux sur l'humanité.

Alonzo King dirige depuis 1982 le Lines Ballet basé à San Francisco.

Pièce étonnante du chorégraphe suisse né en Algérie Philippe Saire,

Le Ballet de l'Opéra de Paris reprend Le Parc, chorégraphie d'Angelin Preljocaj créée sur mesure pour la Grande Maison.

Tous les trois ans, environ, Akaji Maro, fondateur de la troupe de butô Dairakudakan, crée un solo pour lui-même.

Pages