Six jeunes danseurs internationaux ont présenté le premier programme du Ballet Preljocaj Junior, dont une création d’Hervé Chaussard.

Deux décennies après sa création, réapparition d'une pièce fondatrice qui affole la perception du spectateur, jusqu'à le faire douter de ce qu'il voit.

Dans cette pièce pour et par les jeunes de Shechter II, la danse est baroque, tribale et folklorique, toujours  dionysiaque et macabre.

Un duo finement tendu, dans un face à face d'aimantations.

La compagnie berlinoise des danseurs « 40+ » sait passer d’un extrême à l’autre, côté styles autant que côté espaces.

La danseuse et chorégraphe Kaori Ito affirme un peu plus à chaque création la singularité de son univers et de son langage.

Deux rencontres chorégraphe-écrivain dans le cadre de la 12e édition du festival Concordan(s)e.

Une pièce créée tout spécialement pour les onze formidables élèves de la promotion Arts du Mouvement de l’ESAD, (École supérieure d'Art dramatique).

Pages

Six jeunes danseurs internationaux ont présenté le premier programme du Ballet Preljocaj Junior, dont une création d’Hervé Chaussard.

Deux décennies après sa création, réapparition d'une pièce fondatrice qui affole la perception du spectateur, jusqu'à le faire douter de ce qu'il voit.

Dans cette pièce pour et par les jeunes de Shechter II, la danse est baroque, tribale et folklorique, toujours  dionysiaque et macabre.

Un duo finement tendu, dans un face à face d'aimantations.

La compagnie berlinoise des danseurs « 40+ » sait passer d’un extrême à l’autre, côté styles autant que côté espaces.

La danseuse et chorégraphe Kaori Ito affirme un peu plus à chaque création la singularité de son univers et de son langage.

Deux rencontres chorégraphe-écrivain dans le cadre de la 12e édition du festival Concordan(s)e.

Une pièce créée tout spécialement pour les onze formidables élèves de la promotion Arts du Mouvement de l’ESAD, (École supérieure d'Art dramatique).

Pages