Pour la deuxième édition, Elisabeth Platel a réuni huit écoles de compagnies internationales pour un Gala exceptionnel.

La question qui est posée est celle du regard sur l’autre, et c’est le regard de la performeuse qui y répond. L’autre, c’est la femme

Les Sacres du printemps, versions Nijinski et Sasha Waltz

Pages

La question qui est posée est celle du regard sur l’autre, et c’est le regard de la performeuse qui y répond. L’autre, c’est la femme

Les Sacres du printemps, versions Nijinski et Sasha Waltz

Pages