Un mois de programmation très fureteuse, mettant en exergue des figures fort diverses de l'interprète en danse.

Imed Jeema et Saïdo Lehlouh au Printemps de la danse arabe

Soirée Béjart/Nijinski/Robbins/Cherkaoui-Jalet à l’Opéra de Paris.

Sadeh 21, la dernière pièce d'Ohad Naharin, directeur artistique de la Batsheva Company (Tel Aviv) est une œuvre brillante qui porte

La compagnie de Benjamin Millepied, tout juste créée en 2012, vient de se produire au théâtre du Châtelet, accompagnée d’une

Inconnue en France mais reconnue en Scandinavie,  seule chorégraphe norvégienne à avoir reçu deux fois le prix de la critique

Pages

Soirée Béjart/Nijinski/Robbins/Cherkaoui-Jalet à l’Opéra de Paris.

Sadeh 21, la dernière pièce d'Ohad Naharin, directeur artistique de la Batsheva Company (Tel Aviv) est une œuvre brillante qui porte

La compagnie de Benjamin Millepied, tout juste créée en 2012, vient de se produire au théâtre du Châtelet, accompagnée d’une

Inconnue en France mais reconnue en Scandinavie,  seule chorégraphe norvégienne à avoir reçu deux fois le prix de la critique

Pages

Soirée Béjart/Nijinski/Robbins/Cherkaoui-Jalet à l’Opéra de Paris.

Sadeh 21, la dernière pièce d'Ohad Naharin, directeur artistique de la Batsheva Company (Tel Aviv) est une œuvre brillante qui porte

La compagnie de Benjamin Millepied, tout juste créée en 2012, vient de se produire au théâtre du Châtelet, accompagnée d’une

Inconnue en France mais reconnue en Scandinavie,  seule chorégraphe norvégienne à avoir reçu deux fois le prix de la critique

Pages

Soirée Béjart/Nijinski/Robbins/Cherkaoui-Jalet à l’Opéra de Paris.

Sadeh 21, la dernière pièce d'Ohad Naharin, directeur artistique de la Batsheva Company (Tel Aviv) est une œuvre brillante qui porte

La compagnie de Benjamin Millepied, tout juste créée en 2012, vient de se produire au théâtre du Châtelet, accompagnée d’une

Inconnue en France mais reconnue en Scandinavie,  seule chorégraphe norvégienne à avoir reçu deux fois le prix de la critique

Pages