La Maison de la Danse consacre la nouvelle édition du festival Sens Dessus Dessous aux chorégraphes femmes... et impertinentes!

Les Hivernales fêtent leurs 40 balais !

Manifestement, il y en a qui ne se sont pas remis de Réflections de Benjamin Millepied et qui en

Ushio Amagatsu : des rivages d’enfance au butô de Sankaï Juku

Pages

La chorégraphe américaine accompagne dix-sept danseurs, ainsi que les spectateurs, à la surface d'un océan de possibilités.

Désirs d’Horizon interroge le thème de l'exil et puise son inspiration d'ateliers de danse menés dans les camps de réfugiés africains.

Pages

La chorégraphe américaine accompagne dix-sept danseurs, ainsi que les spectateurs, à la surface d'un océan de possibilités.

Désirs d’Horizon interroge le thème de l'exil et puise son inspiration d'ateliers de danse menés dans les camps de réfugiés africains.

Pages

Réflexion sur notre rapport à la rigidité et la puissance, ce solo travaille un corps masculin, apparemment sans volonté propre

Deux solos féminins ont ouvert la 4e édition de ZOA, jeune festival qui explore les zones frontalières de la danse.

La Figure du Gisant à la Basilique de Saint-Denis fut sans doute l’événement majeur du cycle Monuments en Mouvement.

Pages

Manifestement, il y en a qui ne se sont pas remis de Réflections de Benjamin Millepied et qui en

Ushio Amagatsu : des rivages d’enfance au butô de Sankaï Juku

Pages